Fermer cette fenêtre  
   
 prévision (météorologique) 

    Syn. : prévision du temps
Définition précédenteImprimer cette définitionDéfinition suivante
 Niveau d'explication :   

L' observation de l' atmosphère en un lieu donné et à un instant déterminé, jointe à une connaissance acquise d'ordre climatologique sur les divers comportements possibles de l'atmosphère dans la région et à l'époque considérées, permettent-elles de prévoir l'évolution ultérieure du temps en ce lieu et à partir de cet instant — dit l' instant initial — , sur un ou deux jours par exemple ? Les peuples se sont posé cette question depuis toujours, comme en témoignent dictons et proverbes ; mais ce n'est qu'au milieu du XIX e siècle qu'une réponse véritablement positive a pu y être apportée, car nulle prévision météorologique ne saurait aboutir à des résultats fiables et quantifiés sans la présence d'un réseau d'observation fournissant rapidement et précisément au prévisionniste les valeurs prises à l'instant initial par plusieurs grandeurs physiques (notamment la température de l' air , la pression atmosphérique , les vitesse et direction du vent , l' humidité relative ), et cela non seulement sur le lieu où l'on souhaite faire la prévision, mais aussi en d'autres sites qui appartiennent à un domaine spatial plus ou moins vaste englobant ce lieu : certains progrès décisifs des instruments de mesure et des moyens de transmission , ayant eu pour conséquence l'organisation d'un réseau de mesure de données et d'échange d'informations synchronisé au niveau international, puis mondial — il est maintenant géré par l' OMM — , ont ainsi permis la mise en place de l'infrastructure nécessaire à la réalisation des prévisions météorologiques et à la diffusion de leurs exposés.

Cette introduction de la prévision dans le domaine opérationnel a été stimulée en son temps par des applications immédiates dans des champs d'activité traditionnels — la mer essentiellement, aussi l'agriculture et la défense nationale — ou nouveaux — principalement l'aéronautique — , qui ont incité les météorologues à développer en premier lieu la prévision de la marche des perturbations traversant d'ouest en est l'Atlantique nord ; plusieurs méthodes furent consacrées à la détermination du parcours et du comportement de ces perturbations, mais c'est la "théorie norvégienne", conçue par Vilhelm Bjerknes et l'école de Bergen dans les années 1920, qui s'est révélée la mieux adaptée au traitement de la prévision à l' échelle synoptique en zone tempérée : si l'interprétation mécanique de la formation des perturbations, telle qu'évoquée par cette école, a été de nos jours complètement remise en cause, par contre la description fonctionnelle du système des fronts élaborée par Bjerknes et ses élèves reste valable et revêt une importance fondamentale pour la prévision du temps sensible .

C'est aussi Bjerknes qui, le premier, eut l'intuition de la possibilité d'une prévision numérique du temps à travers la résolution du système d'équations mécaniques et thermodynamiques liant les principales grandeurs météorologiques, pourvu qu'une analyse de l'atmosphère à l'instant initial permette de déterminer l'" état initial " de celle-ci. Toutefois, ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale que sont apparus les premiers calculateurs susceptibles de réaliser de façon suffisamment rapide et précise les procédures numériques exigées par cette résolution : à l'heure actuelle, la très grande majorité des prévisions se fondent de la sorte sur une simulation de l'évolution atmosphérique à l'aide de tel ou tel modèle numérique de prévision météorologique implanté sur un ordinateur de très grande puissance. Si important soit-il, ce processus de simulation, précédé par une analyse objective , ne constitue pourtant qu'une part de la chaîne de prévision , qui débute en amont par le recueil et la transmission des données d'observation et par leur examen critique, et qui se continue en aval par l'expertise du prévisionniste et par la diffusion et le commentaire à heure fixe des produits de prévision .


Voir aussi

 échéance (de prévision)
 erreur de prévision
 prévisibilité
 prévision d'ensemble
 prévision immédiate
 prévision saisonnière




Miniguide
Un article du glossaire réunit un ou plusieurs textes explicatifs. D'éventuels articles rattachés sont présentés dans chacun de ces textes.
Les mots surlignés repèrent les passages de présentation des articles rattachés. Les mots en gras sont des liens vers d'autres articles.

Le niveau d'explication - "Curieux", "Initié" ou "Expert" - vous informe sur la facilité de lecture de chaque texte. Naviguez entre ces niveaux gràce à l'échelle en haut de page.


Haut de page